Article paru dans Ouest France relatant ma situation

Source : http://www.ouest-france.fr/un-combat-pour-faire-reconnaitre-sa-souffrance-1726992

 

Un combat pour faire reconnaître sa souffrance

Bannalec – 
  • Christophe Donchez est atteint du syndrome de fibromyalgie depuis le début de l'année 2012. Il attend toujours un traitement adapté et une reconnaissance de son statut de travailleur handicapé.
    Christophe Donchez est atteint du syndrome de fibromyalgie depuis le début de l’année 2012. Il attend toujours un traitement adapté et une reconnaissance de son statut de travailleur handicapé. | 

L’histoire

Christophe Donchez, 32 ans, vit en couple à Bannalec avec ses trois enfants. Depuis le début de l’année 2012, il mène un combat pour faire reconnaître sa maladie par les instances médicales. Il a souhaité témoigner sur la fibromyalgie qui concerne environ 3 % de la population française.

Historique : avant son arrêt maladie, Christophe travaillait comme opérateur technicien hotline dans un centre d’appel proche de Lorient, spécialisé dans le traitement de problèmes informatiques pour les professions médicales. « C’est un travail stressant, on se retrouve coincé entre les clients mécontents et la hiérarchie qui nous met la pression pour obtenir de meilleurs résultats. » Depuis le début de l’année 2012, Christophe ressent des douleurs constantes dans les articulations (chevilles, épaules) et une fatigue importante, « à la limite de l’épuisement ». Différentes analyses et diagnostics sont alors réalisés, Christophe est hospitalisé et est suivi par le centre antidouleur de Lorient : « tous les examens concluent à une fibromyalgie. Tous les traitements essayés jusqu’à présent n’ont pas du tout amélioré monétat de santé, ils l’ont plutôt dégradé, par les effets secondaires ».

Qu’est ce que la fibromyalgie ? : c’est un syndrome caractérisé principalement par des douleurs et une fatigue chroniques, les douleurs sont ressenties dans tout le corps. Depuis quelques années, les dernières découvertes expliquent cette maladie par un dysfonctionnement du système nerveux central.

Le problème : les symptômes douloureux varient d’une personne à l’autre et il est difficile de prouver qu’une personne est atteinte de fibromyalgie. De ce fait, les personnes malades se retrouvent souvent face à un mur. « Il n’y a pas d’écoute avec la plupart des interlocuteurs,explique Christophe, beaucoup ont des idées préconçues sur cette maladie et ne voient que l’aspect psychologique. » Or, elle entraîne une importante incapacité liée au travail chez 10 % à 30 % des personnes touchées. « Je me retrouve dans une impasse, car je ne suis pas capable actuellement de reprendre mon travail et le médecin expert ne constate pas d’évolution avec les traitements. » Christophe ne perçoit plus d’indemnités journalières depuis 15 jours, il risque de perdre son emploi et de ne pas pouvoir postuler pour un autre poste. « Il faut du temps pour que les spécialistes trouvent le bon traitement, j’ai donc demandé une reconnaissance de travailleur handicapé, qui est pour l’instant, ma seule chance de retrouver une activité professionnelle avec un poste adapté, afin de subvenir aux besoins de ma famille. » Toutes ces démarches prennent du temps et demandent une bonne maîtrise des dossiers, « je suis aidé par une assistante sociale pour réussir à trouver une issue favorable à mon problème. Par le biais d’internet, je suis aussi en contact avec d’autres personnes qui souffrent des mêmes symptômes, cela permet de tenir le coup ».

Laisser un commentaire