Fibromyalgie – Réponse du Médecin Conseil National – 7 Juillet 2016

Réponse au courrier que nous avions fait à toues les CPAM en Avril

Objet : Prise en charge de la fibromyalgie

Monsieur,

Dans votre courrier du 2 Avril 2016, vous évoquez la fréquence du syndrome polyalgique diffus dans la population générale et les difficultés des personnes atteintes de ce syndrome à être reconnue de façon égale par le service médical de l’Assurance maladie en cas de demande d’exonération du ticket modérateur.

L’Assurance maladie est attentive à ce que tous ses assurés bénéficient des avancées des connaissances médicales lorsqu’elles sont validées par la communauté scientifique. Elle veille également à l’application stricte de la réglementation en vigueur permettant à tous un égal accès aux soins.

La fibromyalgie n’est pas une maladie rare. Sa prévalence est évaluée à 2.5% de la population générale mais les formes sévères sont beaucoup moins fréquentes. Seules ces formes sont susceptibles de répondre aux critères d’exonération du ticket modérateur, au titre d’une affection « hors liste ».

Ces critères sont définis dans la circulaire n°DSS/SD1MCGR/2009/308 relative à l’admission ou au renouvellement d’une ALD au titre de l’article L 322-3-4 (nouvel article L 160-14-4 du code de la sécurité sociale).

Le diagnostic de la fibromyalgie et le suivi de son évolution reposent uniquement sur des éléments cliniques. Surtout, la prise en charge médicale est variable selon la présentation de la maladie et ne ne fait pas encore consensus pour la communauté médicale.

La mise en disposition de recommandations par la Haute Autorité de Santé pour le diagnostic et le traitement de la fibromyalgie permettrait à l’ensemble du corps médical de mieux appréhender cette maladie et de préciser le parcours de soins des patients. C’est pourquoi j’ai récemment saisi la présidente du Collège de la Haute Autorité de Santé dans ce sens.

En restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire,

Veuillez agréer Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

Professeur Luc BARRET.