Soleil : bien se protéger, c’est facile.

Les premiers rayons de soleil sont toujours appréciés. Si la vitamine D contenue dans le rayonnement est essentielle à l’organisme, les coups de soleil, eux, peuvent nuire à la peau. Les crèmes solaires semblent être la protection optimale, encore faut-il savoir bien la choisir.

Acheter un tube de crème solaire peut sembler anodin. Néanmoins, il faut savoir que chaque protection, varie d’une personne à une autre par rapport à trois facteurs :

Le type de peau

Au même titre que pour les cheveux, il existe six phototypes pour la couleur de peau. Plus elle est claire et plus elle est sensible, donc sujette aux cancers de la peau. Il convient donc de bien la protéger, surtout lors des premières expositions. Celle des enfants est tout particulièrement fragile et nécessite également une protection optimale. Plus les peaux sont claires et plus l’indice de protection doit être élevé.

L’exposition

S’il est fortement déconseillé de s’exposer au soleil entre midi et 16 heures, il faut également penser à acheter son indice de protection par rapport à sa position sur le globe ! Bronzer dans les montagnes à haute d’altitude ou bronzer sur une plage antillaise comporte un risque bien plus élevé du fait de l’inclinaison des rayons (rayonnement direct) que sur une plage de la méditerranée.

A noter qu’il faut repasser la crème toutes les deux heures, surtout pour de longues expositions ou baignades.

 

Catégorie de protection

Il existe deux types de protections : organique (chimique) ou minérale (plus naturelle). Afin de simplifier, la différence entre les deux provient de la façon de protéger la peau: le filtre chimique absorbe les UV, tandis que le filtre minéral les réfléchit. Les crèmes minérales sont recommandées pour les enfants ainsi que les peaux sensibles, tandis que les autres n’ont que l’embarras du choix.

Après l’étude de Laurence Coiffard, ayant entrainé une perte de crédibilité des crèmes solaires auprès du grand public, beaucoup se sont tournés vers des protections naturelles et bio ou encore, vers des crèmes 100% maison.

Laisser un commentaire